Partage avec son Âme

[…] Et tout doucement, lors ce dont vous êtes bien enraciné à la terre, un grand faisceau de lumière blanche, tel un grand ascenseur se dirige devant vous. Prenez ce grand faisceau de lumière qui vous élève jusqu’à la dimension de votre Âme. Vous montez dans ce faisceau de lumière. Vous montez, montez en ligne droite. Et vous arrivez à l’archive de votre Âme, devant les mémoires akashiques de votre être. Et vous voyez une grande porte, une grande porte lumineuse. Ouvrez cette porte. Et tout doucement, pénétrez à l’intérieur dans l’histoire de votre incarnation, dans l’histoire de votre Âme. Et vous voyez de grandes bibliothèques tout autour de vous, de multiples livres. Chacun d’eux en sont une histoire, en sont une expérience. Et vous vous dirigez devant une grande table, une grande table ronde où s’y trouvent tous les livres dont vous êtes en train de nettoyer, toutes les expériences à la fois que votre incarnation présente nettoie en ce moment, de ces mémoires du passé, de ces expériences passées. […]

Vous êtes la Trinité. Vous êtes le Corps, l’Âme et l’Esprit. Alors prenez le temps de respirer, de contacter et de connecter à l’intérieur de vous cette connexion de votre Corps, de votre Âme et de votre Esprit. Écoutez en vous. Écoutez les enseignements que vous puissiez recevoir en cet instant présent. Et lorsque la connexion est faite, tous ensemble vous vous élevez, toujours les mains jointes, connectées ensemble. Votre trinité, vous, vous vous élevez ensemble dans un plan supérieur, dans un plan de création. Alors vous arrivez dans un espace où la lumière est présente, où la liberté y est, la liberté de créer, la liberté de construire, de parler, d’aimer, de s’exprimer, la liberté d’être soi. […]

Alors doucement, remerciez votre Corps. Remerciez votre Âme. Remerciez votre Esprit Créateur. Vous formez qu’UN et vous n’êtes plus séparés tel vous puissiez l’avoir été séparés durant tant d’incarnations. Aujourd’hui, vous vous retrouvez. Vous êtes à nouveau UN, à nouveau UNifié.

Alors prenez de grandes respirations. Et accueillez en votre corps.

Nous vous remercions cher être. Nous en sommes tous avec vous. Nous en sommes les Gardiens de l’Univers puisque nous n’avons point de nom. Et nous veillons à l’harmonie de cet orchestre universel et vous en faites partie de cette harmonie.

Durée 64 min

Retour haut de page